Actor file

, Montreuil, May 2003

Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (IRNC)

Un institut qui s’articule autour de trois axes : apprendre à « Médiatiser la non-violence », l’intervention civile non-violente, la culture de non-violence

Keywords: | | | |

Créé en 1984 par Christian Delorme (prêtre), Christian Mellon (directeur de revue, Père Jésuite), Jean-Marie Muller (écrivain et chercheur), Jacques Sémelin (chercheur CNRS, professeur à Sciences-Po Paris), et François Marchand (ingénieur) qui en est le président. Il regroupe actuellement une équipe de 15 membres. Depuis 1995, son siège est à Montreuil. L’IRNC emploie en permanence un directeur de recherche (JM. Muller) et d’autres chercheurs de façon occasionnelle en fonction des dossiers traités.

Son objectif principal est de mener de façon pluridisciplinaire des recherches scientifiques sur l’apport de la non-violence dans la résolution des conflits et de donner un statut à cette approche encore trop ignorée en France. L’IRNC co-organise également des formations en France et à l’étranger, ainsi que des colloques ; et entretient des relations avec de nombreux instituts similaires dans le monde.

L’IRNC apporte un soutien aux étudiants (et leurs professeurs) qui orientent leurs travaux de recherches sur une thématique non-violente. Par ailleurs, il est associé à la revue trimestrielle Alternatives Non-Violentes et édite un site Internet.

L’IRNC a aujourd’hui trois axes essentiels de travail (programmes de recherches):

Apprendre à « Médiatiser la non-violence »

La violence attire l’attention, elle est donc médiatique par elle-même. La non-violence, quand elle apparaît médiatiquement, est souvent réduite à un simple contrepoint d’une violence. L’IRNC s’associe avec des professionnels pour développer une représentation de la non-violence; il a réalisé en 1998, « La Non-violence, une force », une cassette vidéo construite sur des interviews de personnalités, puis, en 2000, « La non-violence dès l’école » avec l’UNESCO, la Fondation de France, l’Education nationale. Il prépare actuellement d’autres projets.

C’est aussi dans le cadre de ce programme qu’a été lancé un site web conçu comme un site de référence sur la résolution non-violente des conflits ( www.irnc.org).

L’intervention civile non-violente

Ce thème est au centre des préoccupations de l’IRNC (colloque à la Grande Arche de la Défense en 1993). Un premier ouvrage, « Principes et Méthodes de l’Intervention Civile », signé de Jean-Marie Muller est paru dès 1997 (Desclée de Brower). Nous sommes maintenant engagés dans un programme de recherches plus appliquées, mais qui se nourrit beaucoup de ce travail initial: la recherche sur les motivations des volontaires, une recherche sur les enseignements de ces 10 dernières années au Kosovo; l’accompagnement de thèse de troisième cycle sur le thème.

L’IRNC est très actif sur la conception et l’animation de cycles de formation de volontaires du service civil de paix. Cinq de nos membres chercheurs participent directement aux formations et il anime le « Conseil de formation » regroupant quelques personnalités autour de cette expérience. Un colloque co-organisé (Paris, Assemblée Nationale) a fait le point sur ce thème en novembre 2001. Le programme actuel est basé sur l’élaborartion d’une base documentaire dédiée à l’intervention civile: PRINCIPAX

La culture de non-violence

L’IRNC, notamment au travers des travaux de Jean-Marie Muller travaille sur ce thème depuis longtemps et notre collaboration avec l’UNESCO a été lancée dès 1997. Aujourd’hui ce thème est repris (y compris par l’Assemblée Générale de l’ONU) et nous comptons le développer au-delà de notre programme « Médiatisation ». Nous avons au moins trois projets actifs: la mise à jour d’un « Dictionnaire de la Non-violence », la poursuite de la recherche sur l’éducation à la non-violence (partenariat UNESCO); et enfin nous travaillons à la mise en place d’un système de bourse pour aider des étudiants qui voudraient consacrer leur thèse de recherche sur la culture de non-violence et l’intervention civile.

La revue « Alternatives non-violentes »

Cette revue fondée en 1973 est associée à l’IRNC depuis 1989. Les équipes de recherche de l’un collaborent aujourd’hui au comité de rédaction de l’autre, et réciproquement. Elle publie 4 numéros par an, toujours centrés sur un thème touchant à la non-violence. Parmi les derniers numéros sortis: « Le bouddhisme, une autre source de la non-violence » (n°:111); « Les représentations de la violence dans les médias » (n°: 112); « Le défi des violences urbaines » (n°:114); « L’animal a-t’il droit au respect ? " (n°:115); « Pratiques du Pouvoir, exercice de l’autorité » (n°: 116); « Les luttes non-violentes au XXème siècle » 2 tomes (n°:119/120/121); « La voiture, véhicule de la violence » (n°:122); les Actes du colloque « L’intervention civile: une chance pour la paix » (n°:124); « Sanctionner sans punir – Les sanctions éducatives » (n°:125)

Website

www.irnc.org/