Irenees
un site de ressources pour la paix

Irénées.net est un site de ressources documentaires destiné à favoriser l’échange de connaissances et de savoir faire au service de la construction d’un art de la paix.
Ce site est porté par l’association
Modus Operandi


En librairie et en téléchargement

Un monde en paix du Général Jean Cot

PNG - 102.6 ko

Aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM)

Print

Notre approche de la paix

  • Du latin « pax », la paix désigne au sens premier du terme, un état de tranquillité, de sérénité, d’harmonie, de calme. D’où l’expression : être ou vivre « en paix ». La paix ici est perçue comme un état intérieur : on parle de paix de l’esprit, et de paix du cœur.
  • Paix négative, paix positive : le mot paix désigne aussi « l’absence de guerre ou de conflit violent entre les Etats ou à l’intérieur d’un même Etat » ; en effet, parce que la paix est difficilement palpable, parce qu’elle est perçue comme un idéal, elle est souvent définie par opposition à la guerre.
    Mais cette approche réductrice ne permet pas d’appréhender la paix dans toute sa complexité. Elle désigne une « paix négative » à distinguer de la « paix positive », distinction que Johan Galtung, politologue norvégien fondateur de l’irénologie, a été le premier à opérer. Par « paix positive » on entend non seulement l’absence de guerre ou de conflit violent, mais aussi un processus en quête d’équité, de justice sociale et de développement.
  • La paix est donc multidimensionnelle et de ce fait exige que l’on tienne compte d’un ensemble de pratiques, de connaissances et de méthodes qui ne s’improvisent pas. Il ne s’agit pas « simplement » de penser la paix à l’aube du 21ème siècle, mais de la penser dans toutes ses dimensions, en adoptant une démarche d’innovation, autrement dit, en ouvrant le champ théorique de la paix à la diversité des conflictualités actuelles.
  • La paix est un processus dynamique : la paix se construit en aval et en amont de la simple résolution de conflit (Arnaud Blin) ; c’est un processus permanent qui requiert un engagement constant (Luis Alberto Cordero).
  • Les réussites de la paix méritent d’être valorisées : la plupart des questions touchant à la paix sont abordées du point de vue des conflits. Or, face au discours sécuritaire, la démarche d’Irénées consiste au contraire à montrer les réussites de la Paix.