Irenees
un site de ressources pour la paix

Irénées.net est un site de ressources documentaires destiné à favoriser l’échange de connaissances et de savoir faire au service de la construction d’un art de la paix.
Ce site est porté par l’association
Modus Operandi


En librairie et en téléchargement

Un monde en paix du Général Jean Cot

PNG - 102.6 ko

Aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM)

Print

Yaoundé 2013 : école d’été sur la gestion et la résolution des conflits en Afrique centrale.

Du 24 au 28 septembre 2013, l’Institut de Recherche et de Formation en Transformation des conflits (Modus Operandi), l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC), le Centre d’Études et de Recherche sur le Droit, l’Histoire et l’Administration publique (CERDHAP) et la Fondation Paul Ango Ela (FPAE) ont organisé, avec le soutien de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme (FPH) et de l’Université internationale Terre Citoyenne (UITC), une session de formation sur la gestion et la résolution des conflits en Afrique centrale. Cette formation a regroupé 17 participants venus du Tchad, de la République Centrafricaine et du Cameroun.

Au cœur de la démarche, on trouve une approche de l’intégration sous-régionale par le biais de la formation et la recherche sur les conflits contemporains en Afrique centrale. Il s’agit, en l’occurrence, d’œuvrer à l’émergence d’un réseau d’acteurs à même de produire un savoir sur ces problématiques.

La formation s’inscrit dans l’objectif central de Modus Operandi de diffuser une approche constructive des conflits. Cette approche, encore mal connue dans le monde francophone, perçoit le conflit comme un phénomène inhérent à la vie en société, pouvant être un élément déclencheur de changements constructifs : en émergeant, les conflits révèlent des besoins ou des injustices. C’est pourquoi il ne s’agit pas simplement de mettre un terme à la violence, il faut rechercher dans les structures sociales les origines du conflit, et agir sur ses causes profondes. Ce type de transformations s’inscrit dans le long terme.

Enfin cette formation, en s’appuyant sur les moyens de l’action de Modus Operandi, continue de les enrichir, à travers un enseignement réflexif. Cette méthode pédagogique permet aux apprenants de se réapproprier les concepts enseignés, en les mettant en perspective dans leurs contextes familiers, produisant ainsi de nouvelles analyses qui seront valorisées dans les nouveaux supports pédagogiques et sur le site de ressources pour la paix, Irénées.net.
Les participants autant que les intervenants de la formation intègrent et enrichissent ainsi le réseau des partenaires de Modus Operandi.

L’opportunité de cette session de formation sur la gestion et la résolution des conflits répond à une double interpellation politique et académique.

  • L’opportunité « politique » fait référence à l’ambition globale d’enraciner une culture de la paix en proposant notamment une réflexion assortie de voies et de moyens adéquats, susceptibles de sortir durablement des situations de crises qui traversent encore l’Afrique, en particulier sa sous-région Afrique centrale. Á la lumière d’expériences d’autres régions du monde, de pratiques mises en œuvre ailleurs, il est question d’y contribuer en mettant à disposition une expertise affinée et adaptée sur ce thème.
  • L’opportunité « académique » correspond à la nécessité d’offrir, sous la forme de formats spécifiques, des possibilités flexibles de formation sur les conflits à destination d’un public acteur du développement. L’organisation de cette session de formation sur la gestion et la résolution des conflits en Afrique centrale s’inscrit dans cette logique. En outre, elle s’avère être un complément pertinent à la formation en ligne déjà proposée par Modus Operandi en la matière.

La session de formation en gestion et résolution des conflits entend se positionner comme une formation de référence qui se double d’un rendez-vous scientifique important et régulier. Elle voudrait donc associer à sa démarche et à sa réussite, la rencontre de domaines d’expertise distincts en étroite collaboration avec des praticiens et hommes de terrain. Il s’agira concrètement de faire interagir et dialoguer, entres autres, universitaires, humanitaires, militaires, journalistes, acteurs de la société civile etc. L’intérêt d’une telle approche multi-acteurs et interdisciplinaire pouvant se mesurer à trois paliers spécifiques :

  • Un état des lieux : fournir de manière périodique un bilan critique actualisé sur les connaissances existantes en matière de conflits et de résolution/transformation des conflits.
  • Un apport de connaissances nouvelles : sur la base de ce qui précède produire des connaissances neuves et innovantes sur les conflits et leur résolution/transformation en Afrique. L’enjeu étant très clairement d’apporter une « Contribution » concrète à travers la formation à la fois académique et pratique d’un « Savoir-faire » contextualisé en la matière.
  • Un réseau de connaissances : la formation offrira l’occasion de la construction d’un réseau d’acteurs tant étatiques que non-étatiques intervenant sur le terrain. L’idée étant de faire émerger un discours nouveau sur les questions liées à la transformation des conflits, comme source de remodelage du vivre-ensemble (paix positive).

Cette formation se donne pour objectif de répondre aux besoins d’analyse et d’action face aux situations de conflit des différents acteurs impliqués dans la résolution des conflits et la construction de la paix. Pour cela, il s’agira de doter les participants d’outils conceptuels et de principes de l’action pour agir sur les conflits et ouvrir des opportunités de transformations sociales, base d’une paix durable.