Document file Dossier : Le Tigre et l’Euphrate, conflictualités et initiatives de paix.

, Paris, September 2007

Un barrage menace la ville de Mossoul en Irak

Keywords: | | | |

Ref.: « Iraq : Engineers warn of dam threat to Mosul », Water 21 Digest du 21 août 2007.

Languages: English

Des ingénieurs américains et irakiens pensent que le mur d’un barrage sur le Tigre menace de céder mettant en danger la troisième ville du pays, Mossoul, au nord de l’Irak, sur la rive droite du fleuve. Le barrage est situé sur le Tigre. Ces techniciens avertissent que 70 % de la cité risque d’être détruit. Mossoul compte 1,7 million d’habitants. Elle se trouve à 36 km du barrage. Ce dernier est en terre et a été élevé sur un soubassement instable qui est constamment en train de se dissoudre. L’examen de l’ouvrage par les experts montre que ce processus de détérioration s’est récemment accéléré.

Commentary

La question de l’eau est devenue une pomme de discorde entre les autorités et la population et ajoute à la grave instabilité qui caractérise actuellement l’Irak. De plus, la question de l’eau est devenue un enjeu de la guerre, les insurgés faisant tout pour détruire les infrastructures et démontrer l’absence d’un Etat en mesure de répondre aux besoins de base des Irakiens, jetant le discrédit sur l’actuel gouvernement de M. Maliki et par là même, sur ses soutiens américains et étrangers.

Il faut avoir ici présent à l’esprit le fait que l’Irak est un pays particulièrement chaud et où un dysfonctionnement – même modeste - dans la distribution de l’eau pose immédiatement de graves difficultés aux gens.

Dans le cas particulier de Mossoul, la pénurie d’eau ou une inondation catastrophique mettrait en péril près de deux millions de personnes et affecterait en outre gravement l’industrie du raffinage de la ville d’où manque d’essence et détérioration supplémentaire de la situation et des conditions de vie pour les Irakiens.

Il faut espérer que les mesures de consolidation de ce mur de barrage se fassent rapidement pour éviter un nouveau drame à cette terre située entre le Tigre et l’Euphrate qui a en déjà trop vu et éviter que l’eau ne donne lieu à de nouveaux affrontements.