Irenees
un site de ressources pour la paix

Irénées.net est un site de ressources documentaires destiné à favoriser l’échange de connaissances et de savoir faire au service de la construction d’un art de la paix.
Ce site est porté par l’association
Modus Operandi


En librairie

Transformation de conflit, de Karine Gatelier, Claske Dijkema et Herrick Mouafo

Aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM)

Print

, Paris, 2005

Au-delà du dualisme théorie et pratique ; empirisme et scientisme : comment élaborer des savoirs pour la paix issus de pratiques de paix ?

Les documents ici présentés sont comme des morceaux épars qui, ayant été élaborés sur le terrain, illustrent l’extrême diversité des enjeux de la paix, ainsi que leurs étonnantes convergences.

Mots clefs : Théories de paix | Travailler la compréhension des conflits

La guerre et la paix sont deux réalités sur lesquelles l’homme a toujours souhaité influer. Pour cela, il lui faut à la fois analyser les phénomènes passés, et anticiper l’arrivée de guerres futures.

Certains échafaudent des plans imparables pour canaliser les guerres : déjà Grotius, un juriste Hollandais au début du XVIIème siècle dans son ouvrage « du droit de guerre ou de paix » tente de moraliser les conflits internationaux en échafaudant des principes devant être réunis pour entamer une guerre « Juste ».

D’autres préfèrent élaborer des techniques de paix à partir des expériences de guerres passées : c’est la principale raison d’être des historiens non ralliés à l’École des Annales.

À l’inverse, d’autres considèrent la guerre comme une réalité incontournable et révélatrice : L. Tolstoï, dans son ouvrage « Guerre et Paix », prend l’épopée napoléonienne en Russie comme prétexte pour dresser un tableau réaliste de la société russe. La guerre est alors perçue comme un phénomène mettant à nu les personnages et les caractères, mais le fond de l’ouvrage ne cherche pas à démonter les ressorts de la guerre et de la paix. La guerre fait partie de l’ordre des choses pour Tolstoï, comme le prouve d’ailleurs l’ambiguïté du titre russe de l’ouvrage « Voïna i Mir », Mir signifiant à la fois « paix » et « monde ».

On voit que diverses approches de la guerre et de la paix sont possibles.

Ce dossier est un bon exemple de cette diversité, à la différence que les documents ici présentés ont été choisis selon deux critères :

  • leur objet de réflexion premier concerne le "comment aborder la construction de paix" : ils n’ont pas pour objet l’explication de la guerre ;

  • ils présentent des approches alternatives aux approches classiques pouvant enrichir la réflexion pour une construction de paix efficace dans le monde actuel.