Irenees
un site de ressources pour la paix

Irénées.net est un site de ressources documentaires destiné à favoriser l’échange de connaissances et de savoir faire au service de la construction d’un art de la paix.
Ce site est porté par l’association
Modus Operandi


En librairie

Transformation de conflit, de Karine Gatelier, Claske Dijkema et Herrick Mouafo

Aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM)

Print

Liberté et solidarité

  • Entrevista al senor Fernando Larrea, de la Fundacion Heifer en Ecuador

    Desafios para la paz en el mundo indigena y campesino del Ecuador

    Quito, Ecuador, juillet 2003

  • La presse en danger économique en République Démocratique du Congo

    La détérioration continue du pouvoir d’achat des lecteurs potentiels affecte l’industrie de la presse.

    Cyril Musila, Paris, mai 2003

  • Actions de Solidarité Inter-paysannes pour un Développement Intégré (ASIDI)

    ASIDI, association sans but lucratif (a.s.b.l.) œuvre en faveur d’une solidarité intercommunautaire en vue de la promotion des actions paysannes et de l’intégration des peuples autochtones.

    Cyril Musila, Paris, mai 2003

  • Quel est le rôle de la Banque mondiale dans la reconstruction de la paix ? Une vision d’ensemble.

    Présentation des actions de la Banque Mondiale pour la reconstruction de la paix: où la BM intervient-elle ? Comment ? Pourquoi ?

    Florence Croidieu, Paris, 2002

  • PRODUIRE DES SAVOIRS EN SITUATION D’URGENCE DE LA TURQUIE À GRENOBLE

    Z. Gizem Sayın, Çağla Aykaç, Cristina Del Biaggio et Claske Dijkema Ce texte transmet des perspectives qui ont été développées collectivement par des femmes universitaires de différentes disciplines engagées socialement et politiquement en Turquie, en Suisse et en France, et qui se sont rencontrées en janvier 2018 à Grenoble dans le laboratoire de sciences sociale, Pacte. Deux ans plus tôt, en janvier 2016, quatre des universitaires présentes (Çağla, Gizem et aussi Ayşe Dayı et Aslı Takanay) avaient signé la pétition des Universitaires pour la Paix en Turquie, deux d’entre elles avaient quitté le pays car licenciées de leurs emplois, les deux autres habitaient et travaillaient encore en Turquie. Au cours de ces deux dernières années, comme nous en discutons dans ce texte, la situation des universitiares signataires de la Paix ne cesse de se détériorer en Turquie comme en dehors, dans un contexte où toute opposition politique est criminalisée, les espaces militarisés, les prisons surpeuplées et les morts nombreuses. En parallèle, au cours de ces deux années, les universitaires Grenoblois ont eu à se confronter aux conséquences et à la réalité des attaques sur les universités en France, avec les occupations et la présence policière au sein des universités en 2018, en lien avec la néolibéralisation des universités européennes.